[Back in time] Chrono Cross

La grande société qu’est Square (note : Squarenix maintenant) est réputée pour être la plus prolifique question RPG. On ne compte plus le nombre de titres sortis sous sa bannière et est à l’origine de grandes sagas telles que les Seiken ou les FF. Par moment un titre arrive à s’écarter du lot et devient alors un titre phare : c’est le cas de Chrono Cross.

Troisième volet de la saga et suite de Chrono Trigger et Radical Dreamers (épisode qui n’a vu le jour qu’au japon et sous la forme du satelliview), CC est le premier à être développé sur PS et en 3d.

L’histoire de CC :

Serge un jour se voit téléporté vers un monde parallèle semblable au sien où néanmoins subsistent quelques différences… La quête de Serge sera alors de mettre fin à ce mystère. Mais il est loin de se douter de son rôle majeur dans cette machination qui l’entraînera de rebondissements en rebondissements. (sans vouloir en dévoiler plus sur l’histoire ^^).

Alors que Trigger vous entraînait à travers les époques, CC lui nous fait découvrir les joies du voyage dimensionnel. Et là aussi subsistent des paradoxes auxquels s’ajoutent ceux de Chrono Trigger (vous suivez toujours?)
Vous me direz en quoi CC est révolutionnaire ? En rien en effet mais néanmoins le jeu bénéficie d’un des scénarii les plus travaillés et des plus complexes du monde RPG. Et c’est ce qui fait sa force.

Le système de combat est vraiment intéressant également car il est basé sur le système des innate fields, je m’explique : l’innate field est le champs de combat régit par la force des éléments. Une jauge vous indique quel élément est dominant durant le combat ce qui déterminera la force de vos attaques selon l’innate de votre personnage. Ainsi il sera également possible de faire appel à des invocations à condition qu’un élément domine totalement le terrain. Ainsi, le combat vous amènera élaborer des stratégies sur le vif.
De plus comme son prédécesseur, l’ineffable Chrono Trigger, les doubles et même Triples attaques seront au rendez-vous.

Coté graphique, Square reste égal à lui-même en nous donnant toujours le meilleur autant au point de vue de la 3D que des nombreuses scènes cinématiques.
Coté audio , Mitsuda n’est pas en reste nous plus puisqu’il nous offre ici une bande son d’une émotivité et d’une somptuosité rarement atteinte dans un jeu vidéo. Les mélodies, à de rares exceptions près, collent parfaitement aux différentes situations du jeu avec une variété exemplaire : mélancolies, joies et peines tout y est.

En résumé, Chrono cross se révèle être de la trempe des xenogears et ce n’est pas pour nous déplaire. Nous voilà entraîné dans une aventure passionnante où de nombreux rebondissements sont au rendez-vous, ainsi que de nombreuses fins et plusieurs surprises vous attendent surtout après avoir fait Chrono Trigger.

 

Ninku
+ Une œuvre majeure à posséder absolument.
No comment …
A propos Ninkusama 92 Articles
Principalement gamer et otaku je parle de jeux de mangas de mes coups de coeur et coups de gueule

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*